L'actualité du SNBH

Les articles d'actualité de cette page d'accueil sont commentables par les adhérents, dans l'espace "Forum de discussion".


 

Actualités

27/09/2019 - Grosse actualité biologique

Chers collègues et chers amis biologistes,


Le SNBH associé à l’ensemble des syndicats de biologistes s’oppose fermement à l’évolution de la Biologie Médicale vers un modèle industriel qui semble être, à terme, le seul objectif du gouvernement. Nous avons hélas aujourd’hui acquis la conviction que ce qui intéresse avant tout nos décideurs est de réduire drastiquement les coûts et non pas, malgré les objectifs affichés dans le plan Ma Santé 2022, d’améliorer la qualité des parcours de soins des patients. Comment pourrions-nous en effet en douter alors que les autorités ne se donnent pas la peine de répondre aux propositions que nous leur avons adressées pour inscrire la Biologie hospitalière dans la transformation du système de santé, quand nous n’obtenons aucune réponse de la direction générale de la santé, ni à nos demandes de révision des modalités l’accréditation à l’échéance 2020, ni à nos demandes renouvelées de rendez-vous, quand nos collègues libéraux se voient imposer, sans concertation préalable, une économie de 170 M€ sur les dépenses de Biologie Médicale en 2020, avec un gel à 0% d’augmentation pour les 3 années à venir pour en finir avec le modèle français de la Biologie en condamnant les laboratoires de proximité.
Ne nous y trompons pas, la financiarisation et l’industrialisation de la Biologie Médicale se poursuivent jour après jour, avec la bienveillance du gouvernement. Il suffit pour s’en convaincre de se rappeler les propos tenus par le Premier Ministre au mois de Mars devant l’Autorité de la Concurrence, dont le rapport recommande notamment de supprimer la règle limitant la sous-traitance à 15% de l’activité d’un LBM, d’assouplir les règles territoriales afin d’augmenter encore les volumes d’examens pouvant être sous-traités, de supprimer l’interdiction des ristournes pour permettre une concurrence par les prix entre les professionnels et d’étudier la possibilité d’ouvrir totalement la participation au capital des LBM aux investisseurs autres que les biologistes y exerçant.
Ne nous y trompons pas, lorsque la Biologie Médicale sera en ville totalement contrôlée par les groupes financiers, dont beaucoup sont des fonds de pensions étrangers intéressés par le seul profit redistribué à leurs adhérents, l’hôpital sera le dernier « marché » restant à prendre. Comment douter alors du dumping exercé sur nos directions, d’abord pour les examens spécialisés menaçant en premier lieu l’innovation, aujourd’hui portée par les CHU et les unités Inserm, mais aussi pour reprendre l’ensemble de la Biologie dans de nombreux centres hospitaliers. Vous en doutez ? Au Portugal, c’est à une société australienne qu’a été confiée la Biologie hospitalière, il n’y a plus de laboratoires publics.
Et ce n’est pas tout ! Alors que nous sommes soumis à l’accréditation obligatoire de nos examens, nous voyons les pouvoirs publics favoriser le développement des TROD en dehors des LBM, la Ministre de la santé annoncer, en l’absence de toute concertation avec les biologistes, la réalisation d’examens de Biologie dans les cabinets médicaux, un défi que les biologistes lui ont immédiatement proposé de relever. Un de plus ! Mais il faudrait qu’enfin nous soyons écoutés et espérons le entendus sur certains points essentiels pour la profession et pour la santé publique.

Dans cette attente, nous sommes contraints de prendre nos responsabilités et d’engager un bras de fer avec les pouvoirs publics.

Si nous ne réagissons pas tous collectivement avec la plus grande force, bien au delà de ce que peuvent faire les seuls syndicats, nous disparaîtrons et la Biologie se fera demain sans nous.

Nous appelons ainsi tous les biologistes des hôpitaux qui sont évaluateurs Cofrac à geler, pour une période indéterminée, la réalisation des audits d’accréditation, seul moyen d’amener peut-être les pouvoirs publics à reprendre le dialogue.
Nous comprenons que certains puissent avoir financièrement besoin de faire des audits mais il faut bien comprendre que la situation est aujourd’hui extrêmement grave et que l’avenir professionnel de tous les biologistes, évaluateurs ou non, est en péril de mort !

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Communiqué De Presse

12 septembre 2019 - Communiqué de presse : CHICHE !

L'ensemble des représentants des biologistes médicaux réagissent après les annonces de notre ministre via comminqué de presse :

A LIRE ICI !

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Communiqué

10/09/2019 - Communiqué suite aux annonces de la ministre

Le 9 septembre, lors de sa présentation du plan pour les urgences Agnès Buzyn, confirmant les propos qu’elle avait tenu le 2 septembre lors de sa venue au CHU de Poitiers, a annoncé que certains examens de « biologie simple » pourraient être réalisés dans les cabinets médicaux de ville ou dans les maisons de santé pour "permettre au patient de réaliser ses examens à l'issue d'une consultation et obtenir ses résultats dans un délai court". 

Annonce faite sans aucune concertation préalable avec les biologistes médicaux que la loi rend seuls responsables des actes de biologie délocalisée et alors que ces examens sont soumis à une accréditation par le Cofrac. 
Les biologistes médicaux sont prêts à assumer toutes leur responsabilités pour répondre aux enjeux de santé publique encore faudrait-il que le ministère daigne les consulter lorsqu'ils sont les premiers concernés. L'état ne peut exiger une accréditation  très contraignante des examens pratiqués dans les laboratoires et autoriser leur réalisation dans des cabinets médicaux en s'affranchissant de cette contrainte. Deux poids deux mesures et un grave mépris des biologistes.
 
Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Communiqué mesures d’économies

09/09/2019 - Le SNBH soutient les biologistes libéraux

Le SNBH soutient les biologistes libéraux qui rejettent la décision unilatérale de l’AM d’une économie en 2020 de 180 M€ sur les dépenses de biologie médicale, prélude à la mise à mort de la biologie de proximité et du service rendu à nos patients !

Une industrialisation de la biologie médicale voulue coûte que coûte par les pouvoirs publics qui abolira toute proximité entre les patients, les prescripteurs et les biologistes, allongera considérablement les délais de rendu des résultats et relèguera en pertes et profits la dégradation des parcours de soins des patients pourtant martelée par le gouvernement comme l’objectif prioritaire de Ma Santé 2022.

 

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Modification NABM

2/09/2019 - Modification NABM

La décision du 23 mai 2019 de l'UNCAM à été publiée au Journal Officiel du 31 août 2019 :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039001628&dateTexte=&categorieLien=id

 

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

NABM

29/08/2019 - Modification de la NABM

Deux décisions concernant la NABM viennent d'être publiées au Journal Officiel du 29/08/19, elles concernent l'AMP, la biochimie et l'Epstein Barr Virus:

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Communiqué

14/07/19 - Communiqué de presse sur les auto tests

Retrouver l'alerte emise par les différents acteurs de la biologie médicale concernant les auto tests et les TROD.

A découvrir ou redécouvrir ici :

http://www.snbh.asso.fr/wp-content/uploads/Alerte-ANSM-Limites-des-autotests-TROD-17-06-19.pdf

 

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Résultats

3 juillet 2019 - Elections professionnelles 2019

Chers collègues, chers amis biologistes,

 

Les élections professionnelles nationales se sont achevées hier soir.

 

Vous avez été nombreux soutenir l’intersyndicale APH & Jeunes Médecins et, grâce à vous, nous avons gagné.

 

Aux élections organisées par le CNG, pour le renouvellement de la Commission Statutaire Nationale et du Conseil de Discipline de Biologie Médicale, nous obtenons 4 sièges de titulaires sur 6 (3 SNBH et 1 SJBM) et 4 sièges de suppléants sur 6. Votre confiance nous engage à défendre les intérêts professionnels des biologistes qui pourraient être mis en difficulté dans leur établissement.

 

Aux élections organisées par la DGOS, pour désigner les membres du Conseil Supérieur des Personnels Médicaux, Odontologistes et Pharmaceutiques des établissements publics de santé, nos résultats sont également très bons :

-          pour le CSPM PH (titulaires), nous obtenons 3 sièges sur 5, avec 45% des suffrages exprimés en faveur de notre liste,

-          pour le CSPM HU, nous obtenons 1 siège avec 30% des voix,

-          enfin, pour le CSPM PNT (contractuels), nous obtenons 3 sièges sur 5.

 

Nous vous exprimons tous nos remerciements pour votre soutien et vous souhaitons un très bel été.

 

Bien cordialement et amicalement

 

Xavier PALETTE

Président du SNBH

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Elections

24 juin 2019 - Elections professionnelles : c'est parti !!

Les élections professionnelles nationales se déroulent à partir de demain 25 juin jusqu’au mardi 2 juillet.

Nous vous rappelons que tous les praticiens des hôpitaux sont appelés à voter, quel que soit leur statut.

 

Vous allez choisir vos représentants. Nous vous appelons à voter massivement pour les listes de l’intersyndicale APH & Jeunes Médecins pour les 3 scrutins, CSN, CD et CSPM. Les biologistes candidats pour la CSN et pour le CD représentent le SNBH (10 candidats) et le SJBM & Jeunes Médecins (2 candidats).

 

Vous pouvez compter sur eux pour défendre les biologistes des hôpitaux.

 

Merci de nous exprimer votre confiance en votant pour nos listes.

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Accréditation COFRAC

13/06/2019 - Accréditation des LBM – L’accréditation de 100 % des examens au 31 octobre 2020 n’est pas possible !

Vendredi 7 juin, présentation par le Cofrac de l’état d’avancement de la démarche d’accréditation, en présence des syndicats de biologistes.

La nécessité d’une révision des conditions réglementaires de l’accréditation pour l’échéance d’octobre 2020, comme le demande depuis plusieurs années le SNBH, est partagée par tous les syndicats de biologistes et par le Cofrac !

Le SNBH se positionne pour une exigence d’accréditation au 31 octobre 2020 réalisable par tous les LBM de CH et CHU. Seul l’objectif d’une extension d’accréditation portant sur l’ensemble des sous-familles, et non pas sur 100 % des examens, recouvrant l’activité de chacun de nos laboratoires est atteignable.

Les hôpitaux publics ne seront pas en mesure de déposer une demande d’accréditation de l’ensemble de leurs lignes de portée à cette échéance, certains d’entre nous pouvant compter jusqu’à 100 lignes de portée pour couvrir l’ensemble de leur activité.

La balle est dans le camp des pouvoirs publics avec lesquels nous sommes prêts à engager une réflexion constructive dans l’intérêt de la santé publique et de la Biologie Médicale.

 

TELECHARGER la présentation du COFRAC présentée le 7 juin

 

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Notre intersyndicale se mobilise !

11 juin 2019 - Notre intersyndicale se mobilise !

Description : cid:image001.png@01D51D48.3D1959A0

 

Situation intolérable des urgences, les praticiens hospitaliers se joignent au mouvement !

 

APH et JM soutiennent totalement et avec fermeté le mouvement de grève qui s'étend aux urgences de tout le pays et face auquel le gouvernement reste sourd et oppose un déni ahurissant. Nous assurons le personnel non médical de notre soutien et appelons tous les confrères qui désireront se joindre au mouvement à faire grève au moins une partie de la journée du 11 juin. Le gouvernement doit enfin prendre la mesure des attaques subies par les hôpitaux publics, en particulier aux urgences, du fait de sa politique qui regarde ailleurs quand tout ne tient plus que par l'engagement des personnels au prix de leur santé. Les urgences, comme souvent, sont le révélateur d’un mal plus profond et qui touche l’ensemble des établissements publics de santé.

 

Nous refusons que la santé des habitants de ce pays soit assurée par le sacrifice des soignants méprisés jour après jour !

 

APH et JM exigent l'ouverture de négociations pour sauver l'hôpital, cher à tous, et n'acceptent pas 2022 pour commencer à entrevoir des solutions : l'urgence aux urgences c'est aujourd'hui ! L'hôpital doit devenir enfin une priorité du gouvernement, comme il l'est pour les Français. Ainsi, ils déposent ce jour un préavis de grève illimité pour permettre aux praticiens hospitaliers que le souhaitent de se joindre au mouvement des urgentistes.

 

Pour rendre l’hôpital public attractif,

Faites confiance aux femmes et aux hommes qui y travaillent.

 

Ce combat est le nôtre

Votez APH & JM lors des élections professionnelles le 25 juin 2019

 
Contacts :
Jacques Trévidic, Président CPH, Président APH
Renaud Péquignot, Président AH, Vice-président APH
Marc Bétremieux, Secrétaire général APH
Raphaël Briot, Trésorier APH
Nicole Smolski, Présidente d'honneur APH
Emanuel Loeb, Président Jeunes Médecins

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Election CNOP

11 juin 2109 - Ëlection CNOP

Elections au CNOP : carton plein, les 6 tandems de biologistes soutenus par le SNBH ont été élus au Conseil Central de la section G de l’Ordre des pharmaciens. Merci aux biologistes qui se sont exprimés et félicitations aux élus : 3 tandems de biologistes issus du secteur public hospitalier et 3 tandems de biologistes issus du secteur libéral !

http://www.ordre.pharmacien.fr/content/download/459166/2122146/version/1/file/SectionG-ELECTIONS +ORDINALES+2019.pdf

 

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Projet de Recommandations pour la mise en place et le suivi des contrôles de qualité

22 mai 2019 - Projet de Recommandations pour la mise en place et le suivi des contrôles de qualité

 

Message de Jean-Marc Giannoli :

Vous trouverez ci-joint le projet de Recommandations pour la mise en place et le suivi des contrôles de qualité dans les laboratoires de biologie médicale.   CLIQUER ICI

Le document présenté correspond à la synthèse des conclusions de la Journée de Consensus relative aux pratiques de contrôle interne de qualité, d’évaluation externe de la qualité et de la détermination des incertitudes de mesure (CIQ/EEQ/IM) des techniques quantitatives (biochimie, immunologie, hématologie, hémostase, etc.) organisée conjointement par LABAC, la SFBC et la FAEEQ (Paris, 30 Janvier 2019), qui a réuni des biologistes médicaux, praticiens et/ou évaluateurs techniques (section Santé Humaine du COFRAC).

 

Ce projet est en consultation jusqu’au 3 juin 2019 et vous avez la possibilité de pouvoir apporter vos commentaires et propositions de modifications.

Pour cela, il faut utiliser le fichier Word joint et toute proposition de correction devra être accompagnée d’une proposition alternative, à l’adresse jm.giannoli@gmail.com

 

Les auteurs se réservent le droit d’accepter ou refuser les modifications proposées.

 

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Elections professionnelles

26/04/2019 - Elections professionnelles 2019

Elections professionnelles 2019

Publication des listes électorales

Trois élections de représentants des personnels médicaux, odontologistes et pharmaceutiques auront lieu du 25 juin au 2 juillet 2019, de manière simultanée et seront coordonnées par la DGOS et le CNG pour élire les représentants :

- au conseil supérieur des personnels médicaux, odontologistes et pharmaceutiques (CSPM) – (compétence DGOS)

- à la commission statutaire nationale (CSN) – (compétence CNG)

- et au conseil de discipline (CD) – (compétence CNG)

La Dgos et le CNG viennent de mettre en ligne la liste de tous les électeurs potentiels. Pour chacun des scrutins (CSPM, CSN et CD), les votants sont appelés à vérifier que leur nom figure bien sur les listes correspondantes.

Merci d'examiner si vous êtes bien inscrit pour pouvoir voter le moment venu. La participation sera un enjeu pour la crédibilité de l'ensemble des professions médicales hospitalières et de leurs représentants.

Ces listes sont accessibles à l'adresse https://solidarites-sante.gouv.fr/professionnels/gerer-un-etablissement-de-sante-medico-social/ressources-humaines/elections-medecins

Si vous constatez une anomalie sur les listes électorales CSN et CD, vous pouvez contacter le CNG par mail à l'adresse cng-elections2019@sante.gouv.fr ou sur la ligne directe dédiée à ces élections : 01 77 35 61 80.

Pour le CSPM, toute réclamation doit être effectuée en remplissant soigneusement le formulaire disponible avec vos coordonnées et le motif de votre réclamation et en l'adressant, avec AR, à elections-medecins@sante.gouv.fr ainsi qu’à votre chef d’établissement, avec en objet la mention « Réclamation ».

Les demandes d’inscription doivent être adressées par courriel du 26 avril au 3 mai à minuit.
Les demandes de rectification/suppression doivent être adressées par courriel du 26 avril au 6 mai à minuit.
Passé ce délai, aucune modification ne sera prise en compte.

Contacts :
Jacques Trévidic, Président CPH, Président APH
Renaud Péquignot, Président AH, Vice-président APH
Marc Bétremieux, Secrétaire général APH
Raphaël Briot, Trésorier APH
Nicole Smolski, Présidente d'honneur APH
Emanuel Loeb, Président Jeunes Médecins

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Mise à jour de la NABM

25/03/2019 - Mise à jour de la NABM

Hier, dimanche 24 mars, est sorti une nouvelle version de la NABM, applicable au 1er avril !

N'oubliez pas de modifier vos SIL :

https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000038262177

 

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Congrès ALAM 11 – 12 octobre 2019

24/03/2019 - Congrès ALAM 11 - 12 octobre 2019

A vos agenda :

Congrès de l’ALAM (association algérienne des LAM) qui sera aussi celui de la FIFBCML les 11 et 12 octobre 2019 à Alger :

http://www.snbh.asso.fr/wp-content/uploads/ALAM-3e-congrès-bio-4e-medecine-laboratoire-Final-A5-BR.pdf

 

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Conférence LABAC le 16 mai 2019

23/03/2019 - Conférence LABAC le 16 mai 2019

Le LABAC organise une conférence à Paris le jeudi 16 mai 2019 !

Inscription sur www.labac.eu

Programme ci-joint :

http://www.snbh.asso.fr/wp-content/uploads/LABAC-CONFERENCE-MAILING-FRANCAIS..pdf

 

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Newsletter n° 11

15 mars 2019 - Newsletter n°11

Voici la toute dernière nexsletter du SNBH.

Vous y retrouverez toutes les dernières actualités du syndicat et de la biologie médicale.

=>    INFO BIO n°11

 

Bonne lecture !!

 

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Lettre au Premier Ministre

12/03/2019 - Lettre au Premier Ministre

Voici la lettre transmise par les internes, biologistes médicaux libéraux et hospitaliers au Premier Ministre, Monsieur Edouard PHILIPPE, suite à son discours du 5 mars 2019 au 10ème anniversaire de l'Autorité de la Concurrence sur les "angles morts" du pouvoir d'achat :

http://www.snbh.asso.fr/wp-content/uploads/Lettre-au-Premier-Ministre-Biologie-medicale-11-03-19.pdf

 

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Les premières BIOMED-J

17/01/2018 - Les premières BIOMED-J

Les premières BIOMED-J se tiendront les vendredi et samedi 22-23 mars 2019 au FIAP, 30 rue Cabanis, à Paris. Elles sont organisées par le SJBM.

Retrouver le programme et l'inscription sur http://biomedj.sjbm.fr/

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Modification NABM

15 / 01 / 2019 - NABM

Voici deux modification de la NABM :

- https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decision/2018/4/19/SSAU1834982S/jo/texte/fr

- https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decision/2018/10/4/SSAU1900356S/jo/texte

Pensez à modifier vos catalogues informatiques en conséquence…

 

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Lettre d’information APH et Jeunes Médecins du 17 décembre 2018

18/12/2018 - Lettre d’information APH et Jeunes Médecins du 17 décembre 2018

Lettre d’information APH et Jeunes Médecins du 17 décembre 2018

Désocialisation des heures supplémentaires : pourquoi nous nous y opposons

Action Praticiens Hôpital et Jeunes Médecins ont pris connaissance des engagements présidentiels concernant la défiscalisation et la désocialisation des heures supplémentaires. C’est un sujet important pour nous, que APH va vous aider à décortiquer.

Fondamentalement, nous ne sommes pas porteurs de réformes visant à diminuer la protection sociale, ni à affaiblir l’Etat. Baisser globalement l’imposition, c’est forcément baisser la solidarité nationale et les investissements nécessaires pour tous les citoyens.

Mais à partir du moment où il est proposé à l’ensemble des salariés de bénéficier de dispositifs d’augmentation du pouvoir d’achat, en éliminer d’emblée les praticiens hospitaliers n’est pas acceptable.

Donc, pour ce qui concerne la défiscalisation : nous rappelons avec force que les médecins et pharmaciens hospitaliers s’étaient vus exclus de la Loi TEPA, du « travailler plus pour gagner plus » et de la possibilité de défiscaliser le travail supplémentaire, réalisé sous forme de temps de travail additionnel (TTA). S’en étaient suivis de multiples contentieux au Tribunal Administratif, tous gagnés, jusqu’à ce que le Conseil d’Etat (avis N° 373259, en date du 02 février 2015) tranche et affirme que les praticiens hospitaliers en tant qu’agents publics ne devaient pas être exclus du dispositif de défiscalisation. Nous serons donc d’une extrême vigilance quant à l’application à notre profession du dispositif de défiscalisation, car nous en exclure serait discriminatoire, et nous conduirait à ne plus faire de travail supplémentaire, en heures et en demi-journées, et à engager d’emblée un recours pour discrimination.

Pour ce qui concerne la désocialisation des heures supplémentaires : il s’agit de ne pas verser sur ces heures supplémentaires les cotisations sociales. Pour les praticiens hospitaliers, il s’agit du temps de travail additionnel. Mais le sujet est complexe, car sous couvert d’une augmentation immédiate du pouvoir d’achat, nous engageons notre protection sociale, surtout la retraite. Nous considérons qu’il s’agit là d’une très mauvaise mesure, qui à terme va pénaliser la protection sociale des Français en général, et des personnels médicaux hospitaliers tout particulièrement.

Pour être clair, quelques chiffres pour bien comprendre. L’enjeu se situe sur la retraite Ircantec qui est proportionnelle au nombre de points acquis durant la carrière.

Une journée de temps de travail additionnel payée 321,37 € permet au praticien de cotiser pour la retraite 22,34 € et à l’employeur de cotiser 40,33 €. Ces cotisations permettent de gagner environ 10 points Ircantec.

Si on effectue 24 plages de TTA sur une année (soit deux par mois) on gagnera effectivement avec la désocialisation 536 € de plus pour cette année ; mais on perdra 117 € de pension de retraite annuelle une fois à la retraite. Ainsi, dès la 5ème année de retraite, le PH est perdant.

Si on peut espérer profiter de cette retraite 20 ans en moyenne, le manque à gagner sera de (117×20) =  2 340 € par année désocialisée pour un gain immédiat de 536 €. Et chaque année avec TTA ça recommence, donc on imagine ce que ça peut donner sur une carrière!

10 ans à 24 jours de TTA, ça ferait un gain de 5 360 € en salaire et une perte de 23 400 € de retraite sur 10 ans, et si on espère 20 ans de retraite : 46 800 € perdus! CQFD, on comprend mieux ce qu’il y a derrière ces propositions.

Par contre, les employeurs seront gagnants puisque l’absence de cotisation patronale leur fera économiser 970 € par an ce qui, multiplié par le nombre de praticiens concernés, leur fera une économie substantielle. C’est bien d’ailleurs pour cette raison, à la demande de certaines directions hospitalières, que l’Ircantec ne veut plus que les jours CET payés soient soumis à cotisation, ce qui est inadmissible pour nous.

On comprend bien avec cet exemple l’adage qui dit que les cotisations sociales ne sont pas des prélèvements mais du salaire différé. Les diminuer ou les supprimer, c’est baisser le salaire différé.

Pour rappel, la retraite des praticiens hospitaliers a régulièrement été attaquée. Ceux qui partent actuellement constatent que toutes les périodes de travail n’ont pas été soumises à cotisation ou seulement partiellement (internat, statuts précaires, travail de nuit), et le déficit en points IRCANTEC que cela représente. Ceux qui vont partir plus tard se sont vus, par des artifices de calcul, amputer leur retraite d’environ 30%, malgré une mobilisation de grande ampleur de toutes les générations.

Donc désocialiser le paiement des heures supplémentaires est une augmentation en trompe l’œil du pouvoir d’achat.

Si on veut rendre les heures supplémentaires attractives, il faudrait commencer par les indexer sur les salaires de la fonction publique : par exemple la rémunération du CET est toujours bloquée à 300 € depuis 10 ans!

Et quand on regarde les grilles du privé pour les heures supplémentaires, c’est encore une raison de plus pour être très mécontents : +25% pour les 8 premières heures et plus 50% au delà : la rémunération du TTA est bien en deçà, même pour les premiers échelons !

Nous réclamons par contre une refonte totale de la grille salariale : suppression des premiers échelons, création de deux échelons supplémentaires, et ascension de l’ensemble de la grille. Notre pouvoir d’achat s’est vu largement éroder. Pour rappel, le salaire horaire d’un PH en début de carrière est de 2 fois le SMIC horaire ! Est-ce acceptable ? Est-ce ainsi que l’hôpital va attirer les médecins ?

Action Praticiens Hôpital et Jeunes Médecins seront attentifs à l’inclusion des Praticiens Hospitaliers dans le dispositif de défiscalisation, et rejettent catégoriquement l’idée de désocialisation des heures travaillées quelles qu’elles soient, ce qui conduirait à mettre en une fois de plus nos retraites en péril et l’assurance maladie en difficulté.

Contacts :
Jacques Trévidic, Président CPH, Président APH

Renaud Péquignot, Président AH, Vice-président APH

Marc Bétremieux, Secrétaire général APH

Raphaël Briot, Trésorier APH

Nicole Smolski, Présidente d'honneur APH

Emanuel Loeb, Président Jeunes Médecins

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Communiqué APH et Jeunes Médecins du 4 décembre 2018

04/12/2018 - Communiqué APH et Jeunes Médecins du 4 décembre 2018

Communiqué APH et Jeunes Médecins du 4 décembre 2018

Il faut rétablir le dialogue social

Action Praticiens Hôpital et Jeunes Médecins constatent que la profonde crise que traverse aujourd’hui notre pays est la conséquence d’un sentiment général d’appauvrissement, et à un dialogue insuffisant entre les forces vives de la nation et le pouvoir politique.

 

Les institutions de notre pays où les décisions sont prises au plus haut niveau autour d’un cercle de plus en plus restreint, ne permettent pas le débat démocratique auquel nos concitoyens ont droit. Les corps intermédiaires sont négligés, le Parlement avalise les projets de loi du gouvernement sans qu’aucun contre-pouvoir sérieux ne s’exerce.

 

Les conséquences de cette absence de débat démocratique se font périodiquement sentir dans notre pays. Les services publics sont rationnés, le tissu social est démembré, les prélèvements obligatoires sont vécus comme une injustice car ne concernant pas les grosses fortunes. La réaction à cette injustice ressentie par le plus grand nombre s'exprime à travers des mouvements sociaux imprévisibles et massifs, conformes sans doute à une tradition française qui privilégie la révolution plutôt que la réforme, mais dont les débordements violents ne sont en aucun cas souhaitables.

 

Action Praticiens Hôpital et Jeunes Médecins appellent le Président de la République à changer de méthode. Il faut rendre toute leur place aux corps intermédiaires que sont les syndicats et restaurer le dialogue entre l’Etat et ses citoyens, en privilégiant une vraie négociation entre les acteurs de la vie démocratique et les pouvoirs publics. Dans ce dialogue, les syndicats représentatifs ont une place majeure.

 

L’exclusion des corps intermédiaires de tout dialogue est ressentie également dans le domaine de la santé, où les diverses représentations professionnelles et syndicales ont été écartées de toute vraie discussion avec le Ministère de la santé. Nous ne pouvons pas exclure que surviennent aussi au sein des hôpitaux d’autres mouvements de désespoir qui seront difficiles à apaiser.

 

Le gouvernement doit engager la reprise de ce dialogue social interrompu.

 

Action Praticiens Hôpital et Jeunes Médecins souhaitent apporter leurs contributions à l’œuvre de redressement national dans le domaine de la santé et de l’hôpital ; nous demandons leur prise en compte au sommet de l’Etat.

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Modification du B

20/11/2018 - Modification du B

Nous vous informons qu'un texte est paru ce matin annonçant la modification de la valeur du B depuis ce matin minuit.

Il est nécessaire de modifier vos SIL et Logiciels de facturation hospitaliers :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=49FC6B8F7DF196102841A72A0C46DBEB.tplgfr36s_2?cidTexte=JORFTEXT000037624163&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000037623586

 

Pensez à prévoir la remodification pour le premier janvier, afin de ne pas perdre de recette.

 

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

BSF et LILO

24/10/2018 - BSF et LILO

Le SNBH vous informe que BSF est sur le site de financement participatif LILO. Vous pouvez ainsi SOUTENIR BSF via un autre moyen :

LILO est un moteur de recherche qui permet pour chaque recherche internet de collecter une goutte d'eau, ensuite convertissable en euros. Les gouttes d’eau peuvent être reversées à tout projet associatif inscrit sur LILO. Notre projet est accessible au lien suivant : http://www.lilo.org/fr/biologie-sans-frontieres/?utm_source=biologie-sans-frontieres.

Pour nous soutenir il faut :

1-Se rendre sur http://www.lilo.org/ pour télécharger et utiliser le moteur de recherche LILO,
2-Cumuler au minimum 50 gouttes d'eau,
3-Aller sur la fiche projet de BSF
http://www.lilo.org/fr/biologie-sans-frontieres/?utm_source=biologie-sans-frontieres et verser au minimum 50 gouttes d'eau.

Ce moteur de recherche est téléchargeable et gratuit pour tous et donne les mêmes résultats de recherche que Google.

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Poste PH

10/10/2018 - Poste PH

Les avis de vacances de postes de praticiens hospitaliers sont parus sur le site du CNG. Vous pouvez les consulter aux adresses suivantes :
 
https://www.cng.sante.fr/praticiens-hospitaliers/tour-de-recrutement
 
- Praticiens hospitaliers temps plein :
https://www.cng.sante.fr/sites/default/files/Gait%20Cheminant/R_PUBL_POST_PUB-180003.pdf  
 
- Praticiens hospitaliers temps partiel :
https://www.cng.sante.fr/sites/default/files/Gait%20Cheminant/R_PUBL_POST_PUB-180004-Mod-Grasse-Odonto.pdf  
 
Les candidatures sont recevables jusqu’au 22 octobre.

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Info Bio n°10

01/10/2018 - Info bio n°10

Découvrez la dixième édition d'Info Bio :

INFO BIO N° 10

Bonne lecture, et rendez vous aux JFBM !!

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Convocation Assemblée Générale

30/09/2018 - Assemblée Générale

Voici la convocation pour notre Assemblée Générale !

http://www.snbh.asso.fr/wp-content/uploads/Convocation-AG-SNBH.pdf

Nous comptons sur votre présence !

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Les JFBM approchent !!

20 / 08 / 2018 - Les JFBM approchent

Chers collègues, chers amis biologistes,

 

Comme annoncé à Bordeaux, les 2èmes Journées Francophones de Biologie Médicale, organisées par le SNBH et par les trois collèges, se dérouleront cette année à Paris Bercy les 16 et 17 octobre.

Demeurant fidèles à l’esprit studieux et convivial qui a toujours été celui de nos colloques, autour de points rencontres avec nos partenaires du diagnostic in vitro, nous aurons le plaisir de vous proposer un programme scientifique dense et de haut niveau comprenant :

  • une session plénière de développement professionnel continu (DPC), qui rassemblera les trois collèges sur la thématique de la place de la Biologie Médicale dans les stratégies de dépistage et de prévention,
  • quatre sessions de trois ateliers simultanés en biochimie, en hématologie et en microbiologie,
  • une table ronde autour des attentes des prescripteurs confrontés aux enjeux et au devenir de la Biologie Médicale, réunissant biologistes médicaux francophones, prescripteurs et industriels du diagnostic dans un échange interactif avec les congressistes,
  • et une session plénière dédiée à nos partenaires au cours de laquelle ils nous présenteront leurs dernières innovations.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur www.jfbm.fr.

 

Nos Journées sont organisées pour vous. Elles ne peuvent avoir lieu que parce que vous êtes nombreux à y participer et parce que nous avons su conserver la confiance et le soutien de nos partenaires du diagnostic in vitro (ils seront plus de 45 à être présents à Paris).

 

En ces temps de très forte mutation de la Biologie médicale, d’évolution rapide de la profession, de contraintes financières et de la nécessité d’affirmer et de repositionner notre rôle dans le parcours de soins, votre inscription est plus que jamais indispensable pour en assurer le succès et la pérennité.

 

Le comité d’organisation prépare d’ores et déjà les 3èmes JFBM qui se tiendront à l’automne 2019 en province dans un très bel environnement.

 

Nous comptons sur vous et sur votre soutien, venez nombreux à Paris !

 

Dans l’attente de vous retrouver avec beaucoup de plaisir au mois d’octobre …

 

Amicalement.

 

Xavier Palette, président du SNBH et des JFBM

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly

Immuno Hemato

23 mai 2018 - Immuno Hématologie

Arrêté du 15 mai 2018 fixant les conditions de réalisation des examens de biologie médicale d'immuno-hématologie érythrocytaire

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000036932278&dateTexte=&categorieLien=id

 

Facebook Google+ Twitter Email Print Friendly